Accueil Radio Cash L’Ecole Calédonienne face à la violence
Chargement du lecteur NCI !
  Vidéo précédente CASH : face à Philippe Dunoyer. {Intégrale}
  Vidéo suivant L'Économie Calédonienne, ce gâchis !
1

L’Ecole Calédonienne face à la violence

VIDEO. 52 minutes.

Entre la violence en augmentation chez les jeunes, notamment les mineurs, et la mise en marche du projet éducatif Calédonien, Jean-Charles Ringard, vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie, répond aux questions de Béryl Ziegler et Maxime Le Braz dans l’émission CASH.

 

  • Geneviève Crawford-frappin

    L’exposé passionnant de Jean-Charles RINGARD sur l’introduction des langues et de la culture canak dans le cursus de l’enseignement secondaire calédonien m’amène à poser une question : celle de la formation des maîtres. Qui seront les formateurs ? Quels personnels et quelles instances présideront à ce niveau (à cet étage, pour reprendre l’expression de M. le Vice-Recteur) ? On a connu les mérites des CPR comparés à ceux des IUFM puis ESPE. La réponse à ces questions est cruciale non seulement en termes d’efficacité pédagogique mais aussi – et surtout- en termes d’orientation idéologique, voire politique. Avec l’expérience de la création de l’agrégation interne et du CAPES interne d’une discipline linguistique, je pense que la définition des épreuves du futur CAPES de langues canak mérite une réflexion approfondie car elles seront la traduction pratique du projet global d’émancipation du territoire. L’enjeu est de taille.