Accueil Radio La matinale Thibault Bizien : “ça permet aux jeunes de s’impliquer dans cette citoyenneté qu’on recherche tant!”.
Chargement du lecteur NCI !

Thibault Bizien : “ça permet aux jeunes de s’impliquer dans cette citoyenneté qu’on recherche tant!”.

VIDEO.5min30

Thibault Bizien, président fondateur de l’association Calédoclean, est l’invité de la Matinale de NCI pour parler de son rôle d’ambassadeur du premier forum JDD (“Jeunesse et Développement Durable”), dont sont issus 46 projets environnementaux portés par des jeunes à travers toute la province sud. L’occasion pour Thibault de transmettre ses valeurs éco-citoyennes, aussi bien écologiques que sociales.

Thibault Bizien ne boude pas son plaisir d’accompagner les 70 jeunes JDD cette année. Et pour cause : “les JDD permettent à la jeunesse de créer le lien avec le pays, de donner envie de protéger nos trésors, de s’impliquer, de faire partie de la société, cette citoyenneté qu’on recherche beaucoup actuellement. C’est une jeunesse très motivée!”.

“ça permet aux jeunes de s’impliquer dans cette citoyenneté qu’on recherche tant!”

Projet de tri sélectif, d’opération nettoyage, de création de potager ou d’instauration de tri sélectif dans leurs établissements scolaires…Les jeunes des JDD ne manquent pas d’inspiration et peuvent compter sur l’accompagnement et les conseils d’acteurs tels que Thibault. “C’est un vrai plaisir d’avoir été choisi comme ambassadeur . Je me réalise à travers ce que je fais là!”.

Pour ce qui est du bilan de la conscience environnementale Calédonienne, le bilan du fondateur de Calédoclean se veut positif. S’il admet qu’il y a encore “énormément de chemin à faire, autant dans l’environnemental que dans le social”, Thibault reconnaît néanmoins les progrès accomplis par les institutions sur la question du développement durable, avec “des personnes compétentes à des postes clefs qui portent des initiatives, et les JDD en sont un bon exemple. On est sur une bonne dynamique, il y a une grosse mouvance des institutions, du tissu associatif, on travaille aujourd’hui main dans la main et il y a beaucoup de choses qui vont évoluer dans les prochaines années.”