Accueil Emissions Informations Reportages Philippe Germain : “améliorer la coopération entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie”
Chargement du lecteur NCI !

Philippe Germain : “améliorer la coopération entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie”

VIDEO.5min30

Ce mardi 11 octobre, la délégation Calédonienne en Australie était reçue à l’ambassade de France à Canberra. Au micro de NCI, Philippe Germain, président du gouvernement et Thierry Lataste, haut-commissaire, reviennent sur les ambitions de cette mission diplomatique et économique.

En présence de nombreux invités institutionnels, Ambassadeurs du Pacifique, de l’Union Européenne et de personnalités politiques Australiennes comme la ministre Concetta Fierravanti-Wells, en charge du développement international, la réception de l’ambassadeur Français Christophe Lecourtier a donné hier soir le coup d’envoi de cette nouvelle mission diplomatique et économique. Dans leurs discours respectifs, Philippe Germain et Thierry Lataste ont insisté sur les ambitions de la Nouvelle-Calédonie de sortir de son anonymat dans le pacifique, afin d’exister pleinement sur la scène économique régionale. Egalement évoqué dans leurs interventions : l’avenir et les enjeux politiques en Nouvelle-Calédonie, sujet sur lequel il paraît essentiel, sinon de rassurer, au moins d’expliquer au mieux la situation particulière du territoire aux partenaires régionaux.

La délégation est composée de Jean-Louis d’Anglebermes, vice-président du gouvernement, d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, d’entrepreneurs et de représentants institutionnels et économiques.

Quelques jours après avoir dévoilé ses orientations pour le soutien à l’export (Ose), le gouvernement poursuit ses actions de diplomatie économique. Son objectif : diversifier l’économie locale et privilégier de nouveaux relais de croissance, notamment par le développement des échanges commerciaux et des partenariats au niveau régional. L’Australie est la troisième mission de ce type menée par le président du gouvernement, après le Vanuatu en avril et la Nouvelle-Zélande en juin.