Accueil Emissions Informations Reportages La “Pêche Responsable”, c’est être fier de la qualité du poisson sur les tables Calédoniennes.
Chargement du lecteur NCI !
2

La “Pêche Responsable”, c’est être fier de la qualité du poisson sur les tables Calédoniennes.

VIDEO.5min30.

Florent Pithon, le Directeur de Navimon, société de Pèche Hauturière nous en dit davantage sur sa certification en signe de qualité “Pêche Responsable”.

Le référentiel « Pêche Responsable » est une démarche globale de gestion qui vise, au-delà de la réglementation à respecter 4 grands principes :

  • Une bonne gestion de la ressource ;
  • Une pêche respectueuse de l’environnement ;
  • Des règles d’hygiène et de traçabilité garantissant la qualité des produits ;
  • De bonnes conditions de travail et de sécurité à bord.

Pour le consommateur, quand on parle de qualité et de traçabilité, on parle de quoi, exactement ?

  • Respecter les bonnes pratiques d’hygiène et d’entretien des espaces de traitement et de stockage des captures ainsi que des installations de production de glace et de froid ;
  • Manipuler et traiter les captures de façon à optimiser leur qualité ;
  • Garantir la bonne conservation des captures ; garantir des bonnes pratiques d’hygiène en cas de transformation à bord ;
  • Garantir la qualité sanitaire des poissons débarqués ;
  • Fournir à l’avance les informations concernant le débarquement des captures ;
  • Fournir à chaque débarquement de façon claire et systématique les informations de traçabilité du poisson aux ateliers de transformation ;

Pour ce qui concerne les conditions de travail des équipages, quelles sont les exigences ?

  • Veiller au bon entretien des navires et de leurs systèmes de sécurité ;
  • Prévenir les risques d’accidents ; respecter les dispositions contractuelles ;
  • Veiller au bon entretien des lieux de vie ;
  • Assurer la formation régulière des capitaines à la sécurité.

Pour ce qui est des déchets liés à l’activité humaine ou même aux hydrocarbures ?

  • Conserver les déchets ménagers à bord et les déposer au port ;
  • Conserver les déchets liés à l’activité de pêche (emballages d’appâts, chutes de fils, etc.) à bord et les déposer au port ;
  • Utiliser des collecteurs spécifiques ; Prévenir la pollution des hydrocarbures ;
  • Récupérer les produits de vidange et assurer leur prise en charge à l’arrivée au port.

NB :

La pêche hauturière : pêche réalisée dans la ZEE durant plus de 4 jours et qui utilise la technique de la (palangre) c’est-à-dire (on utilise 1 hameçon pour 1 poisson) par opposition à la pêche au filet ou qui racle le fond des océans.

La filière halieutique : par opposition à la filière agricole, c’est la filière de la pêche.

« Nous avons mis en place des collecteurs spécifiques pour les déchets dangereux et une entreprise spécialisée les récupère quand nous arrivons à quai ».

  • ils ont retrouvé l’entrée du port ????

  • Allez faire une petite visite en Polynésie, on à fait beaucoup mieux en qualité et traçabilité notamment la chaîne du froid primordial en ce domaine