Accueil Blog Europe : la Grande-Bretagne s’en va !
9

Europe : la Grande-Bretagne s’en va !

Europe : la Grande-Bretagne s’en va !

À l’heure où nous publions ces lignes, la presse britannique annonce la victoire du « brexit ». Avec près de 52% des suffrages et une participation à 72%, les Britanniques se sont prononcés en faveur d’un départ de l’Europe.

Si cette victoire devait se confirmer, ce vendredi 24 juin restera dans l’histoire, mais le dépouillement quasiment terminé confirme la victoire des partisans du départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Jusqu’au bout, les choses ont été plutôt incertaines, les deux tendances se sont maintenues au coude à coude dans les sondages, mais il semble que dans une forte participation, les partisans au départ se sont davantage mobilisés. Tout cela pose évidemment beaucoup de questions sur les conséquences de ce vote. Une Grande-Bretagne éclatée ? La question du maintien à son poste de Premier ministre de David Cameron est aujourd’hui clairement posée.

Mais au-delà, c’est bien l’existence même du Royaume-Uni qui est fragilisée. L’Écosse et l’Irlande du Nord, favorables à l’Europe, ont annoncé bien avant le référendum qu’elles envisageaient leur départ de la Grande-Bretagne. Un nouveau référendum sur l’indépendance pourrait avoir lieu en Écosse, pendant que l’Irlande du Nord demandera son rattachement à la République d’Irlande. Sur le plan économique, les conséquences sont encore difficiles à définir, la seule indication et la chute de la livre sterling qui a perdu 10% de sa valeur en quelques heures.

Et l’Europe ?

Ce Brexit est évidemment un coup très dur porté à l’Union européenne. L’UE perd un de ses principaux contributeurs (près de 9 milliards par an), perte de budget que les 27, et notamment la France et l’Allemagne, vont devoir compenser. Mais la crainte suprême des Européens tient au fait que le Brexit britannique pourrait donner des idées et des envies à d’autres. Plusieurs pays de l’Est, ainsi la République Tchèque, ont laissé entendre qu’à leur tour, ils pourraient organiser sur leur sol des référendums. Sans parler que le Brexit va redonner force et vigueur aux eurosceptiques représentés par les partis populistes, dont le Front National, dans la plupart des pays occidentaux.

  • Victoire!!! A nous maintenant de se débarrasser de cette dictature!!!

  • Good had to get out of this thing

  • Tchao les rosbifs…

  • Eric

    Et ben au revoir alors…!!!

  • le temps leur donnera raison !

  • ils n’ont plus envies d’etre manipulés comme des pantins

  • J’aime bien

  • Sorry, but GFY.

  • quand on sait que se sont les anglais qui ont eut les premiers avec l aide des states l idée de construire l europe et à la même période la main mise sur l Afrique du Sud .. …on peut se demander se que ça cache tout ça …y aurait il encore de vieilles mines de diamants quelques part ???