Accueil Emissions Informations Reportages Agriculture : lancement des signes de qualité
Chargement du lecteur NCI !

Agriculture : lancement des signes de qualité

VIDEO.6min

Le lancement officiel des signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) a été annoncé à l’occasion de la dernière foire de Bourail. Pour reconnaitre, identifier, contrôler et valoriser. D’où provient ce que nous mangeons ? Comment être certain de l’origine des produits ? Quelles méthodes de production sont utilisées ? Comment être sûr de leur qualité ? C’est, entre autres, pour répondre à ces différentes questions que les SIQO ont été créés. Ces signes, nouveaux en Nouvelle-Calédonie, concernent les produits agricoles, agro-alimentaires mais aussi ceux de la mer et devraient participer à la valorisation et au développement de l’agriculture locale.

Il s’agit en fait d’un dispositif complet de reconnaissance administrative, officialisé par une future loi du pays, fruit d’une démarche entamée depuis 2007 et répondant à une demande répétée des consommateurs et des producteurs Calédoniens.

Ces fameux signes de qualité sont au nombre de six : Qualité Supérieure, Certifiée Authentique, Pêche Responsable, Agriculture Intégrée ou encore Agriculture Responsable et enfin Bio Pacifika pour l’Agriculture Biologique. Pour certifier les exploitations candidates et contrôler celles bénéficiant de ces appellations contrôlées, plusieurs organismes ont été mis en place. Tout d’abord, des regroupements de producteurs (ODG), véritables acteurs vivants des signes de qualité : sur la base des normes choisies par les professionnels de chaque secteur, ils vont interagir avec des organismes de contrôle (OC) qui contrôleront les exploitations à l’aide des règles définies par les agriculteurs eux-mêmes. Enfin, un Organisme de Gestion (OG) devra harmoniser les pratiques, les exigences et finalement transmettre un avis – favorable ou non – au gouvernement avant de nouvelle certification. A noter que l’ERPA mais aussi des associations de consommateurs ou environnementales sont membres à part entière de cet OG et ce pour veiller au respect de la qualité des produits.

Déjà plusieurs organismes offrent un accompagnement technique et logistique pour l’obtention et la valorisation des différents signes : REPAIR s’agissant de « Agriculture Responsable » ou encore l’association Bio Calédonia qui chapote, elle, le signe de qualité « Bio Pacifika ». Face à la demande, d’autres ne devraient pas manquer de se créer prochainement.

Reportage : Maxime Le Braz et Léa Balzano