Accueil Blog Le moral des chefs d’entreprises en berne

Le moral des chefs d’entreprises en berne

Le moral des chefs d’entreprises en berne

L’IEOM-NC a dressé hier matin, le bilan économique 2015 du territoire. La crise du nickel a des effets mesurables sur tous les autres secteurs d’activité. Malgré cela, les fondamentaux de l’économie calédonienne, résistent plutôt bien à la crise.

La crise touchant le secteur du nickel, s’est diffusée à l’ensemble des secteurs d’activité, entraînant de facto, une cessation d’embauche de la part des entreprises. Dans ce contexte conjoncturel morose, le marché du travail se détériore, avec pour la première fois la perte de 800 emplois. Si les principaux indicateurs économiques se maintiennent, les entrepreneurs calédoniens considèrent que la conjoncture s’est fortement dégradée et se disent très pessimistes. Le poids politique, avec notamment la question de l’avenir institutionnel, pèse fortement sur le climat des affaires. Autre secteur touché par cette crise, celui de l’automobile, puisque les immatriculations ont nettement reculé (-6%). Les consommateurs calédoniens préférant reporter leurs achats, ou se tourner vers des véhicules d’occasion. Par la même, l’épargne augmente, et la masse monétaire détenue par le système bancaire local est de 657 milliards CFP.

Ce fut aussi l’occasion, pour les équipes de l’IEOM-NC, de dévoiler le nouveau nom du Directeur de l’Institut, en la personne de Jean-David Naudet, actuel Directeur de l’Agence Française de Développement à Madagascar.