Accueil Blog Requin de Poé : la Mairie de Bourail répond aux critiques

Requin de Poé : la Mairie de Bourail répond aux critiques

Requin de Poé : la Mairie de Bourail répond aux critiques

Dans un communiqué diffusé en fin de journée, la commune de Bourail rappelle les actions et les mesures mises en place par la municipalité depuis l’attaque mortelle d’une nageuse, le 9 avril dernier.

La mairie déclare avoir mis en place un dispositif de surveillance du lagon ainsi qu’une cellule psychologique, avoir fait appel à un pêcheur professionnel local et à un pilote d’ULM, afin de repérer et de capturer le requin-tigre.

Quatre requins-tigres (ce qui reste exceptionnel) ont ainsi été observés durant deux journées et l’un d’entre eux a été tué.

La mairie rappelle que les squales sont certainement attirés dans cette zone par une source de nourriture inconnue qu’il reste à découvrir.

Pour conclure, la mairie de Bourail indique que « le requin-tigre est responsable du plus grand nombre d’attaques sur l’homme en Nouvelle-Calédonie et de ce fait, représente un danger potentiel élevé ».

Alors que la baignade reste interdite sur la zone de Poé, un dispositif de surveillance a été mis en place et une réunion doit bientôt avoir lieu réunissant « des experts en requin afin de définir une stratégie de sécurisation du littoral ».

Retrouvez ci-dessous le communiqué de la mairie de Bourail.