Accueil Blog Lendemain d’horreur à Magnanville
1

Lendemain d’horreur à Magnanville

Lendemain d’horreur à Magnanville

« Nous allons faire de l’Euro un cimetière », a annoncé celui qui a tué un policier et sa compagne ce lundi 13 juin avant d’être abattu. C’est sur les réseaux sociaux que Larossi Abballa a voulu faire passer ses messages de terreur.

« Un cap dans l’horreur a été franchi » selon le Premier ministre Manuel Valls après le double meurtre ayant eu lieu lundi soir dans les Yvelines. Un acte revendiqué rapidement par L’Etat islamique. Selon les premiers éléments de l’enquête, les victimes étaient surveillées par le tueur et le policier a été surpris et poignardé au moment où il rentrait chez lui avant d’être achevé en pleine rue.

Le petit garçon du couple assassiné, âgé de 3 ans et demi, a été retrouvé vivant. Des images postées sur internet par Larossi Abballa après la mort de sa mère laisse penser que le jeune enfant a été témoin de cette scène d’horreur. A 20h52 heure française, le terroriste a en effet mis en ligne une vidéo glorifiant son geste. Il avait appelé à mener de nouvelles attaques. Le procureur de Paris, François Molins, a confirmé le lendemain qu’il « y avait eu un certain nombre de revendications » de la part de Larossi Abballa.

Sur son compte Facebook, il a posté des photos de ses victimes, parmi lesquelles une photo du policier en tenue et une autre du corps de cette fonctionnaire du ministère de l’Intérieur.

  • J’ai vécu 17 ans à 2 rues de où le drame a eu lieu. C’était pourtant une petite commune toute calme, loin des agitations. Ça fait froid dans le dos. Le monde devient fou…