Accueil Radio La matinale L’invité de la matinale Thibaut Bizien : « la Nouvelle-Calédonie et l’envers du décor »
Chargement du lecteur NCI !
2

L’invité de la matinale Thibaut Bizien : « la Nouvelle-Calédonie et l’envers du décor »

 

Thibaut Bizien, président de l’association Caledoclean,  comme à l’accoutumée jovial, est revenu au micro de NCI, sur  l’opération qui sera menée ce samedi 14 mai, sur le site des « Boucles de Tina ». Une opération  de nettoyage sur la mangrove  et au niveau de la forêt sèche, menée conjointement avec la Province sud et l’association Active.

Depuis quatre ans d’opérations de nettoyage, Caledoclean, une association d’une vingtaine de bénévoles, a ramassé sur l’ensemble du Grand Nouméa, près de 80 tonnes de déchets. Pour Thibaut Bizien, il s’agit avant tout de « sensibiliser » la jeunesse Calédonienne :

« Il y a un fort potentiel dans la jeunesse Calédonienne ».

Ce projet qui est une première et qui sera réalisé en partenariat avec la Province sud, va permettre d’impliquer des jeunes, dans les questions environnementales et de préservation de leur environnement. Pour l’occasion, des jeunes en réinsertion, voir en TIG (travaux d’intérêt généraux), seront sollicités.

Mais pour le président de Calédoclean, beaucoup de choses restent à faire en matière de protection de l’environnement :

« Il y a des gens qui sont sensibilisés, il y a des gens qui ne le seront jamais parce qu’ils ne font pas d’effort. Un coup de répression et cela fonctionnera ».

Si le code de l’environnement de la Province sud existe depuis de nombreuses années, la collectivité provinciale à mise en place dernièrement, une brigade verte, qui mettra en œuvre une véritable répression.

Si Thibaut Bizien et les bénévoles qui le suivent dans son action, mènent un combat environnemental de longue date, ils sont conscients que ce ne sont que des petites mains et comme le dit Thibaut, ils ne sont pas des « superman ».

Nouméa et le Grand Nouméa, sont devenus au fil des années de véritable décharge à ciel ouvert, avec des impacts directs sur notre santé :

« Derrière c’est aussi l’impact environnemental sur les sols et sur les eaux. Il y a beaucoup de mangroves qui sont impactées. Directement notre nourriture finalement. »

Si la Nouvelle-Calédonie a eu un retard en matière de tri des déchets, depuis ces dernières années, de nombreuses initiatives ont vu le jour, avec notamment la mise en place par la ville de Nouméa, des QAV (quai d’apport volontaire), qui sont pour Thibaut Bizien « une réussite ».

« Il y a tellement de gens qui y vont, que quelques fois il faut attendre avant d’y pouvoir entrer ».

Sensibiliser, informer les populations sur leurs milieux et de leurs importance sur notre vie, voilà des missions que Caledoclean, tentent encore de mener dans les prochaines années. Une ambition qui évolue, avec notamment la mise en place prochainement, de nombreux partenariats avec d’autres associations, mais aussi la création d’une pépinière, qui aura pour but, la récupération d’arbres de la forêt sèche.

  • TARAP ASSOCIATION organise demain le nettoyage d’une partie du seul fleuve de Nouvelle-Calédonie ………