Accueil Blog Bergé Kawa condamné en appel mais libre

Bergé Kawa condamné en appel mais libre

Bergé Kawa condamné en appel mais libre

Le Grand Chef de la tribu de Petit-Couli a écopé hier, de quatre mois de prison avec sursis pour des faits de « violence avec usage ou menace d’une arme ». Après trois semaines en prison, Bergé Kawa est libre.

Les faits remontent au 12 octobre dernier, Bergé Kawa, agressait un homme avec un sabre d’abattis, alors que celui-ci prenait des photos de la grande chefferie, sans autorisation. Une première en Nouvelle Calédonie : un Grand Chef qui passe quelques semaines derrière les barreaux, suscitant un tôlé général au sein du monde coutumier.

C’est donc tout naturellement que le Sénat Coutumier, représenté par son Président Gilbert Téin et Pascal Sihaze, Grand-Chef du district de Wetr à Lifou, sont venus hier à la barre, défendre l’un des leurs.

Mais la Cour d’Appel de Nouméa a confirmé la culpabilité de Bergé Kawa et les juges l’ont condamné à quatre mois de prison avec sursis, à une peine d’amende de 100 000 francs CFP, et une mise à l’épreuve pendant deux ans.