Accueil Non classé Sonia Lagarde : « Les déclarations c’est du passé, il est temps de passer aux actes »
Chargement du lecteur NCI !

Sonia Lagarde : « Les déclarations c’est du passé, il est temps de passer aux actes »

Vidéo.10min30. Durant trois jours, la méthode Manuel Valls a été mise à l’épreuve en Nouvelle-Calédonie. Si le Premier ministre était très attendu sur de nombreux dossiers, ses annonces en matière de sécurité ont été appréciées, et notamment par la Députée-Maire de Nouméa.

Photo article

Car pour Sonia Lagarde, l’Etat doit jouer pleinement son rôle régalien en qualité de garant des libertés publiques. Durant son intervention sur les ondes de Radio NCI, la Députée Maire évoque les nombreux sujets qu’elle aura abordé avec l’ancien 1er flic de France ; comme la mise en place d’un centre éducatif fermé, l’extension des prérogatives de la police municipale au dépistage du taux d’alcoolémie, l’équipement des policiers municipaux d’armes défensives tels les Flash Ball et les tasers, et d’ajouter :

« (en matière de sécurité) La Nouvelle-Calédonie est encore le parent pauvre de plusieurs dispositifs qui existent en métropole »

Le Premier ministre a du reste confirmé plusieurs engagements pris lors du dernier Comité des Signataires avec l’arrivée d’ici la mi-mai d’une mission d’inspection de la Police et de la Gendarmerie. Il a redit au travers de ses différents discours que l’Etat assumerait pleinement son rôle et sa responsabilité et notamment en matière de sécurité et de lutte contre la délinquance.

Sur le plan de l’avenir institutionnel, la Députée-Maire de Nouméa a réaffirmé avoir vu en Manuel Valls un homme déterminé. Si l’homme politique est pressé, il veut que 2016 soit une année utile, et que chacune des composantes politiques Calédoniennes fasse des propositions pour faire du futur Comité des Signataires une étape significative. Lors de son discours devant les élus du Congrès, le Premier ministre a rappelé à la « prudence », en vue des échéances électorales de 2017 :

« Il ne souhaite pas que la politique et l’avenir institutionnel viennent perturber les prochaines élections »

photo article 3Enfin, la parlementaire est revenue sur les autres aspects de la visite du locataire de Matignon. Sonia Lagarde aura apprécié, comme pour une grande partie de la classe politique locale, la fermeté du Premier ministre.

« C’est avec une voix assez douce, mais avec un ton relativement ferme »