Accueil Blog Cinq labels agricoles bientôt mieux reconnus

Cinq labels agricoles bientôt mieux reconnus

Cinq labels agricoles bientôt mieux reconnus

Hier matin, lors de la traditionnelle réunion hebdomadaire du Gouvernement, un avant-projet de loi du pays a été examiné, un texte qui viendra compléter le code agricole et pastoral de la Nouvelle-Calédonie. L’attribution de signes attestant la qualité et l’origine des produits agricoles, agroalimentaires et issus de la mer sur le territoire, bénéficiera à l’avenir d’un contrôle renforcé. Des labels qui bénéficieront de la certification « Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine (SIQO-NC).

Cet avant-projet de loi du pays vise à améliorer le dispositif mis en place par l’Établissement de Régulation des Prix Agricoles (ERPA) en 2007. Ce texte permettra une véritable reconnaissance officielle de la qualité des productions, et plus particulièrement celles produites localement. Afin de mieux répondre aux exigences du consommateur, ce dispositif comprendra 5 acteurs majeurs, dont les trois premiers sont déjà actifs au sein du dispositif crée par l’ERPA :

-L’Organisme de Gestion (OG) : structure décisionnelle centrale du dispositif composée des institutions (Provinces, Gouvernement, État), des chambres consulaires, des consommateurs et des représentants des associations environnementales. L’OG sera dorénavant une commission ad hoc ;

-Les Organismes de Contrôles agrées par l’OG (seul AFNOR PACIFIC à ce jour), qui contrôlent les exploitations sur la base de référentiels ;

-Les Organismes de Défense et de Gestion (ODG) : groupements de producteurs reconnus par l’OG, avant comme mission principales d’établir leurs référentiels, d’animer et de gérer leurs signes.

-Le Comité de certification de la Nouvelle-Calédonie, nouvel acteur, qui délivre la certification après étude du rapport de contrôle de l’OC.

-Le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, qui reconnaîtra les ODG, agréera les OC et homologuera les référentiels.

Cinq labels de qualité devraient être officialisés prochainement : agriculture responsable et intégrée, la qualité supérieure, certifiée authentique, bio pasifika et pêche responsable. Une fois l’étape du Conseil d’état et du Congrès, ces labels devraient permettre d’obtenir pour les producteurs, une reconnaissance officielle de leurs produits. Pour le consommateur Calédonien, c’est une meilleure transparence et des garanties sur la qualité sanitaire, environnementale et gustative des productions locales.